Don

Climat : quel « droit à l’avenir » pour les personnes déplacées ?

edit

By Fanny

Conférence universitaire en ligne

Inondations, montées des eaux, désertification, pollutions à grande échelle, accidents nucléaires… nombreuses sont les raisons qui peuvent contraindre des populations à se déplacer.

Cependant, le droit international n’accorde pas aux personnes touchées par ces phénomènes le statut de réfugié. En effet, les instruments et régimes juridiques actuels ne permettent pas – ou insuffisamment – de répondre aux besoins de protection des
« réfugiés dits climatiques ou environnementaux ».

Comment pallier cette lacune ? Quel droit à l’avenir pourrait-on reconnaître à ces populations, qui se voient privées de leur territoire et de « tout ce qui s’y attache » (accès aux ressources, identité culturelle…) ?

La conférence propose de préciser les obstacles imposés par le régime actuel et de dresser les perspectives et propositions pour une évolution nécessaire du cadre juridique de l’asile, un enjeu de taille pour la protection des droits humains à l’aune, notamment, de l’urgence climatique.

Accéder à l’événement LinkedIn

comments

comments for this post are closed

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer