Don

La Palestine et la paralysie de la CPI : La justice est-elle encore possible pour les Palestiniens ?

edit

By Ophélie

Après de nombreuses années d’efforts pour obtenir l’accès à la justice, la société civile palestinienne et les victimes ont salué l’annonce du Procureur selon laquelle il existait suffisamment d’éléments prouvant la commission de crimes de guerre sur le territoire de la Palestine. Cependant, sept ans après le début de l’enquête préliminaire et plus d’un an après l’ouverture d’une enquête à part entière, aucune mesure concrète n’a été prise par la Cour pour mettre fin à la « crise de l’impunité » dans le contexte israélo-palestinien. Alors que la CPI a récemment prouvé qu’elle était capable de réagir rapidement à des situations graves et urgentes, la réticence apparente du Bureau du Procureur à sélectionner des affaires dans la situation palestinienne suscite de sérieuses inquiétudes quant à une pratique de deux poids deux mesures.

Le présent événement rassemble des hauts responsables d’ONG palestiniennes, des universitaires et des artistes afin de faire la lumière sur la perpétration continue de graves violations des droits fondamentaux des Palestinien.nes et de dénoncer publiquement le manque de mesures efficaces prises par la Cour dans l’une des situations les plus documentées pour la commission de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. L’événement public a pour but d’appeler toutes les parties prenantes à inviter le Procureur à s’assurer que la responsabilité en Palestine soit poursuivie sans plus attendre.

Lien d’inscription 

Evénement co-organisé par la FIDH

 

comments

comments for this post are closed

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer